Différence entre intolérances et allergies alimentaires

Allergies alimentaires, intolérances au gluten, aux autres protéines ou aux produits laitiers, maladie cœliaque, déficits enzymatiques ; comment s’y retrouver ?

Une fois de plus, c’est un sujet que l’on aborde souvent. Livres, articles, émissions, etc. Mais si en général on ne dit pas trop de bêtises, c’est assez rare de trouver quelqu’un qui aborde ces choses en parlant de toutes les possibilités. Ce qui rend très difficile ou incomplète la compréhension ! En fait il existe 4 problèmes, qui peuvent malheureusement se cumuler ou se mélanger. Je vais essayer de rester simple, mais c’est un sujet quand même assez complexe ! Après il peut y avoir encore d’autres spécialités comme l’intolérance à l’histamine ou autres, mais ne compliquons pas trop.

-Les allergies alimentaires : (igE) réaction rapide et plutôt forte.
L
a maladie cœliaque : fortes réactions au gluten, maladie auto-immune plutôt rare.
-L
es intolérances alimentaires : (igG) problèmes sur le long terme liés à ce qu’on appelle l’hyperperméabilité du grêle.
-Le
s déficits enzymatiques : déficit total ou partiel d’enzymes spécifiques pour digérer un produit.

Les allergies alimentaires: (igE) réaction rapide et plutôt forte.
On fait une réaction rapide
qui peut être : douleurs abdominales, asthme, eczéma, boutons, chute de pression artérielle, augmentation du rythme cardiaque pouvant aller jusqu’au choc anaphylactique. (Urgence vitale)  Le corps réagit suite à l’absorption d’un aliment qu’il considère pour une raison valable ou non, comme ennemi. Il va envoyer une classe d’anticorps qui sont des immunoglobulines E. (igE). Ce sont des protéines qui jouent un rôle crucial dans le système immunitaire. Notre système immunitaire emploie pour se défendre des réactions comme l’inflammation. Et quand il en envoie trop, les réactions peuvent être très violentes et variées. Les IgE sont la même classe d’anticorps que notre système de défense utilise entre autres, dans les allergies saisonnières ou des poils de chats.
Il faut déceler le ou les produits coupables et les supprimer. Tests possibles, mais très compliqués.

La maladie cœliaque: fortes réactions au gluten, maladie auto-immune plutôt rare.
La maladie céliaque est une maladie dite auto-immune (dérèglement du système immunitaire) qui attaque les villosités intestinales de l’intestin grêle. ce n’est donc pas considéré comme une allergie mais comme une « auto destruction » suite à l’absorption de gluten. « Auto destruction » que l’on retrouve dans toutes les maladies auto-immunes.
Le corps croyant reconnaitre un ennemi, va envoyer des anticorps contre une partie de lui-même qui va se détruire petit à petit. En l’occurrence ce phénomène est déclenché par le gluten.
Seule l’éviction totale du gluten est possible. Aucun médicament n’existe. Se décèle par une prise de sang et se confirme par une biopsie de l’intestin.

Les intolérances alimentaires : (igG) problèmes sur le long terme liés à ce qu’on appelle l’hyperperméabilité du grêle.
Les intolérances alimentaires sont en rapport avec une autre classe d’immunoglobulines soit les G. (igG) Contrairement aux igE, les igG se testent facilement avec une prise de sang unique. Se teste sur les protéines. Donc si dans une prise de sang on trouve des anticorps anti protéines de bananes, cela voudra dire que l’on est intolérants aux protéines de bananes. Et plus il y en a, plus le problème est fort. Idem pour tous les aliments. Explications : la muqueuse intestinale est composée de cellules assemblées qui laissent passer les nutriments prédigérés par des micro passages. Puis ils continuent leur chemin vers le côlon.  Les plus grosses molécules comme les virus et les bactéries ne peuvent normalement pas passer. Pas plus que les grosses protéines alimentaires pas assez digérées.
Malheureusement dans certains cas, on peut avoir de l’hyperperméabilité du grêle. Toutes sorte de causes possibles : pollution, métaux lourds, mauvaises alimentations, mauvaise flore intestinale et bien sur prédisposition génétique. Donc des passages vont se faire dans la muqueuse du grêle (perte de jonction) et laisser passer des grosses protéines ou d’autres protéines alimentaires qui seront reconnues comme ennemies par l’intestin.
Celui-ci va activer le système immunitaire qui avec le temps va déclencher une cascade de réactions métaboliques. Et poser toutes sortes de problèmes de santé. (Va concerner beaucoup les maladies chroniques : asthme, eczéma, allergies, maladies auto-immunes, douleurs récurrentes, etc.)
Toutes les protéines d’aliments peuvent être incriminées. Mais très souvent on va trouver les trois plus grandes qui sont les plus grosses protéines, soit le gluten, la caséine du lait et les protéines des œufs.
Les modes de cuisson (micro ondes que l’on prétend inoffensif), tous les xénobiotiques (pesticides, herbicides, agents conservateurs, dérivés du pétrole, PCB…) la pauvreté de notre alimentation, le déséquilibre oméga3/oméga6, les OGM, le stress, etc. peuvent contribuer à cela.
Il ne faut chercher aucune logique aux aliments coresponsables, car que cela soit un aliment dit sain ou pas ou que l’on aime ou pas, ne changera rien aux risques de son intolérance.

Donc les problèmes de santé liés à la consommation du gluten, qui ne sont pas la maladie céliaque, seront en relation avec cette classe d’anticorps, (ou un déficit enzymatique.) Malheureusement c’est encore peu connu et considéré. Bien que pouvant être testé avec un petit examen biologique sérieux. (igG)
Ceci dit il y a encore un fait que l’on oublie souvent de mentionner, c’est que les taux de gluten sont 40X supérieur qu’il y a 50 ans. Et ceci par manipulation génétique! Donc même si vous n’êtes pas dans des classes à risques, mais que vous mangé des croissants ou de la tresse tous les matins ou que vous mangez du pain et des pâtes à tous les repas, vous pouvez avoir quand même des problèmes. Surtout avec les années!
Autrement aucune raison de diaboliser le gluten.

Il faut diminuer ou supprimer les produits auxquel on est intolérant et améliorer sa flore intestinale. Évitez de faire les tests par internet sans être secondé par quelqu’un de compétent ! Cela peut-être dangereux d’en faire n’importe quoi !

P1010532P1010534

À gauche quelqu’un qui a de la chance (moi en l’occurrence) avec uniquement les champignons qui posent problème. Donc si j’en mange une à deux fois par mois je n’aurai aucune conséquence.
Et à droite un personne qui a pas mal de problèmes de santé chroniques et qui comme « par hasard » a pleins d’intolérances alimentaires !
À noter qu’en général la médecine moderne ne reconnait pas l’utilité ou la fiabilité des tests igG. Malgré les nombreux résultats positifs y compris faits par des médecins naturopathes.

-Les déficits enzymatiques : déficit total ou partiel d’enzymes spécifiques pour digérer un produit.
Pour digérer un aliment, on a besoin de son enzyme spécifique. Les enzymes agissent comme des ciseaux qui vont couper en petits morceaux nos aliments. S’ils ne sont pas assez petits, la digestion se fera mal ou pas du tout. D’où des maux de ventres, etc. Par exemple pour les produits laitiers, si on n’a pas les enzymes lactases pour « couper » le lactose, on ne pourra pas les digérer.
Soit on ne consomme pas de produits laitiers, soit on prend du lactase en poudre quand on en consomme ce qui est possible, soit on prend des produits délactosés.
Ci-dessous le lien d’une excellente vidéo qui parle de ce qu’on appelle l’intolérance au lactose qui est en fait la normalité ! Et c’est ceux qui ont l’enzyme pour digérer le lactase, qui ont fait une mutation génétique il y a environ 5000/10000 ans. 

https://youtu.be/nv44xCo24r

Screenshot_2015-06-15-07-22-21

Certaines médecines énergétiques testent aussi en kinésiologie, au pendule ou autres. On est vraiment sur un autre plan qui ne se mélange pas avec la biologie. On peut rester ouvert aux deux (énergétique et biologique), mais il ne faut pas essayer de les comparer.

Pour les commentaires, j’ai été obligé de mettre un filtre pour éviter les dizaines de mails inopportuns au quotidien ! (Je ne suis pas un robot)
Obligatoire sinon vous finissez dans les indésirables!

 

 

2 comments on “Différence entre intolérances et allergies alimentaires
  1. Je te félicite pour ton site qui est super bien fait (maintenant qu’on voit ta bobine).
    Que de chemin parcouru ! Il fut même un temps où tu ne voulais pas de portable 🙂 Alors vivent les moyens modernes de communication car c’est quand même génial !
    Merci pour tout ce que tu fais car je sais que tu le fais pour les autres et pas seulement pour toi.
    Bisous

  2. Merci beaucoup Monique pour ton commentaire élogieux!
    Oui le temps où je disais, jamais de téléphone portable est bien loin…
    Merci encore, bisous à toi aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *