Relaxation / méditation

Astuces pour bien méditer ou se relaxer

Dans la méditation, on peut mettre beaucoup de choses. Il y a encore peu on s’imaginait que c’était réservé aux « grands sages indous » ! Heureusement cela a beaucoup changé !

La méditation est simplement une manière de se détendre, de se recentrer, de régulariser et de faire baisser son rythme cardiaque avec sa respiration. On fait aussi place à des pensées les plus positives possibles.
Dans le monde que nous vivons, c’est aussi une manière de prendre du temps pour soi, ce qui est très important !
Et on va dire que le but premier c’est de diminuer son stress, premier facteur de beaucoup de maladies. Même la médecine allopathique le reconnait de plus en plus. Des prospectus distribués dans les hôpitaux en parlent largement, surtout pour la prévention cardio-vasculaire.
Par exemple, le professeur Herbert Benson né en 1935 aux États-Unis est un des premiers occidentaux a avoir amené la spiritualité et la guérison dans la médecine. Pendant toute sa carrière il a travaillé pour sensibiliser la science moderne et combler le fossé entre la médecine occidentale et orientale. Il estime que 60% des consultations sont dues au stress ! (Et ce n’est évidemment de loin pas le seul à le penser.)

Cardiologue réputé, on lui disait au début qu’il perdait son temps au détriment de sa carrière et qu’il ferait mieux de se consacrer à une médecine classique. Il a dû mener deux carrières ; une en cardiologie et une sur le rapport corps esprit. Aujourd’hui plus de la moitié des facultés de médecine aux États-Unis enseignent les techniques de soins par la relaxation.
Il a une renommée internationale et plus de 5 millions de ses livres ont été traduits dans de nombreuses langues.

Il dit aussi; nous avons découvert que lorsqu’un individu répète, soit une prière, une phrase, un mouvement et qu’il se défait de ses pensées quotidiennes, une série d’ajustements physiologiques s’opère. Le métabolisme ralentit, le rythme cardiaque diminue, la respiration se calme et les ondes cérébrales ralentissent. Nous supposons désormais que la molécule fondamentale libérée dans notre organisme et l’oxyde nitrique NO. (Neurotransmetteur gazeux). Et cet élément gazeux neutralise les effets néfastes du stress. Elle déclenche une succession de changement biochimique dans tout l’organisme.
Ce ne sont pas les embouteillages qui stressent mais la façon dont on les appréhende ; je ne serai jamais à temps, il faut toujours que ça tombe sur moi, j’aurais dû partir plus tôt, la journée est fichue, toutes ses pensées sont contre productive et il faut casser ce cercle vicieux. Respirer un bon coup et considérer les choses d’une autre manière. Relativiser.

Puis après le Canada qui a beaucoup développé la méditation, les Européens s’y sont aussi intéressés.

Le Professeur Guido Bandolfi médecin psychiatre est un des premiers a avoir amené la méditation dite en pleine conscience au Hôpitaux Universitaires Genevois. Il a eu l’autorisation du Fond national de la recherche de faire des études pour démontrer et faire accepter l’utilité de cette méthode à ses collègues. Par ailleurs, beaucoup d’autres études neuro-scientifiques démontrent l’utilité de son application dans plusieurs domaines.
Non pas tant pour soigner des problèmes graves, mais pour éviter les rechutes ou aider à accepter des situations difficiles.

On peut voir en neuro-imagerie la différence entre un novice qui pratique depuis peu et quelqu’un qui pratique depuis longtemps.

On en revient toujours au même principe que nous avons un mode de survie grâce au système sympathique et parasympathique, qui va déclencher au besoin de l’adrénaline et la noradrénaline. Cela va nous permettre de fuir ou de nous défendre avec une réaction d’alarme. Cela peut être contre l’ours qui entrait dans la grotte, mais aussi pour permettre d’avoir le bon réflexe et faire le bon geste quand son petit enfant va sauter sur la route ! Le corps aura alors un gros choc et viendra suite à ça ce qu’on appelle l’acétylcholine, dans le but de nous détendre, ce qui est très bien !

Mais si cela ne suffit pas viendra alors le cortisol véritable cortisone naturelle indispensable, mais qui aura à trop long terme des effets nocifs. Ce qui est souvent le cas dans notre monde moderne où le stress est quasi permanent !
On peut mesurer son taux de cortisol dans la salive et s’il est beaucoup trop bas, c’est que nous l’avons épuisé. C’est ce qui se passe dans les « burnout » ce qui va donner un épuisement à la fois psychique, émotionnel et mental.
Donc ce n’est bien ni d’en fabriquer trop, ni de l’avoir épuisé !

Car quand le corps en fabrique toujours trop, on peut citer comme risques de désordre métabolique ;
hypertension, augmentation du taux de glycémie (risque de diabète), augmentation du taux de cholestérol, dérèglement hormonal de toutes sortes : thyroïde, métabolisme des graisses, augmentation de l’appétit et prise de poids, etc.

Comment méditer:
Il y a évidemment pleins de possibilités:
Faire des respirations dans la forêt en se concentrant sur sa respiration et en essayant de se détendre est déjà une manière de méditer.

De nombreux livre peuvent vous aider, mais ne cherchez pas quelque chose de compliqué !

Vous pouvez vous aider de vidéos par exemple sur YouTube où il y a pleins de méditations guidées. Je vous donnerai quelques exemples.

Vous en trouvez aussi sur www.passeportsanté.net, deux exemples, mais il y en a pleins d’autres.
http://www.passeportsante.net/fr/AudioVideoBalado/Index.aspx?docId=260
http://www.passeportsante.net/fr/AudioVideoBalado/Index.aspx?docId=262

Une méditation de David Servan Schreiber. Médecin français, psychiatre et chercheur en neurosciences, condamné à quelques mois par la médecine pour un cancer du cerveau et qui a vécu plus de 20 ans, ceci grâce à un mode de vie complétement changé, basé entre autre sur les antioxydants et sur la relaxation.
http://www.passeportsante.net/fr/AudioVideoBalado/Index.aspx?docId=297
Il a aussi travaillé sur la cohérence cardiaque qui est une technique de respiration visant à harmoniser les respirations et les battements du cœur. Très intéressant. Il y a même des applications toutes simples sur vos téléphones portables pour vous guider. Ex : respiroguide ou voir cohérence cardiaque. Ou encore sur YouTube. Bien car vraiment facile pour tous. 3 x 5 minutes par jour donne déjà des bons résultats.
Cohérence cardiaque; explications
Cohérence cardiaque; démonstration

Les mantras qui sont des phrases répétées sont aussi très bien pour se mettre dans des états de méditation :
La Japa méditation comme pour le célèbre Hare Krishna  qui est la divinité la plus vénérée de l’Inde.
Et le Gayatri Mantra  qui est une invocation du soleil. Considéré comme le mantra le plus sacré des Veda, soit des textes ancestraux de l’hindouisme.

Il y a aussi beaucoup de cours proposés. On peut voir la chose de deux manières ; d’un côté on peut très bien se débrouiller tout seul et d’un autre c’est aussi sympa de faire de la méditation en groupe pour la motivation et bénéficier de la synergie des autres. Une manière aussi de se « discipliner » dans un premier temps. Après c’est plus facile de continuer.
On est étonné aussi de ce dont on peut bénéficier comme bonnes énergies, quand elle sont réunies dans un milieu favorable.
Par contre faites attention aux cours proposés. Certain sont exorbitants. Normalement vous ne devriez pas payer plus de 50 euros par soir. Avec quelques explications.
Les ateliers de Reiki en proposent un peu partout et même parfois tarif libre.

J’aimerais encore vous faire partager ce dont nous a parlé dans un récent cour, le médecin naturopathe  Jacques Gardan. Le thème était la gestion du stress.
Pour lui la méditation n’est pas forcément une technique de relaxation car dans un premier temps les personnes peuvent se sentir plus énervées. Ce qui est normal. Mais c’est bien plutôt une technique de lâcher prise. C’est un travail dissociatif. Proche de l’auto hypnose. On laisse faire l’inconscient pour « avancer » et réduire son stress.
On ne cherche pas non plus à tout prix de ne penser à rien, car c’est pratiquement impossible, surtout au début. On cherche plutôt se centrer sur sa pensée.

La technique utilisée se nomme MBSR. Dont la traduction est méditation en pleine conscience. Il y a un site : www.enpleineconscience.ch
Ils proposent des cours. Ils se font sur 8 semaines, avec une fois par semaine 2h30 et une journé entière de 7 heures. Les prix sont vraiment très raisonnables. Voir infos sur le site.

À conseiller aussi plusieurs livres sur le sujet:

Dr; John Kabat-Zinn. Au cœur de la tourmente, la plein conscience. Guérir du stress et de la douleur avec la méditation. (Éditions: J’ai lu) Poche mais assez grand !

Illos Kostov : Petit cahier d’exercices de pleine conscience.( Édition: Jouvence)

Christophe André : Méditer jour après jour. (Éditions : L’ICONOCLASTE)
Très bien car il y a un CD de 10 méditations guidées simples.

 

La méditation dite « en pleine conscience » est une méditation occidentale faite et approuvée par la médecine. (Une partie en tous cas) Ce qui est très bien puisque on arrive à démontrer son efficacité. Et à l’inclure dans notre quotidien. On fait même actuellement des expériences avec des enfants scolarisés.
Mais c’est bien sur très proche de tout ce qui existe depuis des millénaires dans toutes les cultures. On n’a rien inventé !  S.R.

Pour les commentaires, j’ai été obligé de mettre un filtre pour éviter les dizaines de mails inopportuns au quotidien ! (Je ne suis pas un robot)
Obligatoire sinon vous finissez dans les indésirables!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *