Compléments alimentaires utiles ou pas

Encore un problème récurent :

Faut-il prendre des compléments alimentaires ou non ?
Est-ce utile ou dangereux pour la santé ?

On peut voir la chose de plusieurs manières ; il est  vrai que si l’on se nourrit bien avec des bons aliments contenant beaucoup de vitamines et de sels minéraux, on ne devrait pas avoir de problèmes.

Et c’est bien sur la première chose que l’on devrait faire si on a des carences. Mais il y a quand même plusieurs paramètres qui entrent en ligne de compte. Par une génétique défavorable et aussi avec l’âge, il peut y avoir des problèmes d’assimilation. Et parfois même avec une très bonne alimentation on restera en carence de certains nutriments qui ne passent pas la barrière intestinale.
L’alimentation moderne est aussi par son mode de culture de plus en plus pauvre en nutriments.
C’est pour toutes ces raisons que les compléments alimentaires peuvent être intéressants. Pour bien des problèmes de santé, on peut avoir de très bons résultats en complétant au besoin. Car beaucoup de vitamines ou de sels minéraux ont un grand rôle protecteur pour l’organisme. En tout premier le rôle d’antioxydants qui doivent être équilibrés avec ce qu’on appelle les radicaux libres qui eux sont pro-oxydants. Même s’ils sont naturels et ont aussi leurs utilités. (Ex: défenses immunitaires)

Le plus précis est de faire ça avec des analyses sanguines qui permettent de tout contrôler. Ce qu’on appelle la médecine orthomoléculaire ou biologique. On peut doser toutes les vitamines, les sels minéraux, les hormones, les précurseurs hormonaux, les bonnes et les mauvaises graisses, si le cholestérol est oxydé, le fameux équilibre oméga 3 / oméga 6 et bien d’autres choses encore. On pourra alors utiliser des plus gros dosages qui ne seront prescrits que sur ordonnance médicale.

Pour ce qui est des compléments alimentaires en vente libre, en cas de fatigue, baisse de moral, faiblesses des défenses immunitaires, etc. ça peut être très bien de prendre des préparations combinées qui sont bien dosées. Exemple, pendant l’hiver pour diminuer les risques de refroidissements ou au printemps en cas d’allergies saisonnières. Et on ne répétera jamais assez que de prendre périodiquement une capsule quotidienne d’oméga 3 de qualité peut-être très bien. (À moins que vous soyez un très grand mangeur de poisson ou autres aliments qui en contiennent beaucoup.) Protection cardio-vasculaire. Anti-inflammatoire.
Très efficaces aussi en cas d’acné, au bout de deux, trois mois. Diminution de 60% minimum dans la plus-part des cas.

Mais il est bien de se faire conseiller par quelqu’un de compétent si on s’éloigne des préparation combinées. Faire attention avec les minéraux ; le fer qui est un problème si on en manque, peut être dangereux si on en a trop.
Le calcium dont on a toujours peur d’être en carence, ce qui est pourtant rarement le cas dans les bilans sanguins, est mauvais pour les articulations et les artères si on en consomme trop !

Les carences les plus courantes sont : la vitamine B12, le fer chez la femme en activité. Les deux seules où en cas de fortes carences on est obligé de passer par des perfusions sanguines.
Et aussi la vitamine D, le magnésium, le zinc, le coenzyme Q10 et les oméga 3. Ça c’est chez beaucoup de monde, mais il y a plein d’autres possibilités.

Exemple d’un bilan sur les acides gras :
Les trois colonnes de gauche sont le résultat des graisses saturées animales. Puis les trois en bleus ; les acides gras monoinsaturés = omégas 9.
Les deux colonnes suivantes sont les graisses saturées industrielles pour la colonne rouge de gauche et la prédisposition génétique pour celle de droite.
Les quatre jaunes sont les acides gras polyinsaturés = omégas 6. S’ils sont trop élevés par rapport aux oméga 3, ils deviennent pro inflammatoire et pro oxydant pour le cholestérol LDL.
Les trois vertes sont les omégas 3 et tout à droite, le fameux rapport oméga 3 / oméga 6.

On peut citer le cas connu du Dr David Servan-Schreiber qui atteint d’un cancer du cerveau est condamné par la faculté à moins de 6 mois. Il vivra 20 ans de plus et écrira plusieurs livres sur l’importance des antioxydants et l’importance des omégas 3. Tout en précisant l’utilité de ne pas arrêter les traitements conventionnels.

Malgré cela il y a souvent des émissions qui dénoncent tous ces produits avec virulence citant de graves cas isolés dont on ne connait pas les détails. Ou au mieux on les déclare inutile. Le fait est que sans mauvaises foi aucune, il y a beaucoup plus de problèmes dangereux avec certains médicaments allopathiques qu’avec trop grande d’absorption de ces produits.
Il y a même des études récentes qui prétendent que les personnes qui consomment plus d’omégas 3 que se soit en complément ou en aliments, n’auront pas une meilleure protection cardiovasculaire! Contredisant toutes les autres nombreuses études. Sans commentaires!

Pour les commentaires, j’ai été obligé de mettre un filtre pour éviter les dizaines de mails inopportuns au quotidien ! (Je ne suis pas un robot)
Obligatoire sinon vous finissez dans les indésirables!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *