Vivre sainement en 5 paragraphes

Vivre sainement en 5 paragraphes

C’est certainement la page la plus présomptueuse à proposer. Mais vivre sainement est quelque chose qui doit rester simple. Ce que je reproche à la forte tendance actuelle, c’est que tout ce que l’on nous propose est une grande prise de tête. Même si beaucoup de choses sont intéressantes et justes (certains sites proposent parfois des dizaines de conseils hebdomadaires) il faudrait une telle énergie et tellement de temps pour les réaliser que c’est tout simplement impossible et ne fait que rajouter du stress !
Et le stress est un des principaux facteurs de problèmes de santé. Le corps fabrique pour s’en défendre ce qu’on appelle du cortisol. Véritable cortisone naturelle mais qui à long terme aura les mêmes effets négatifs.

Nous sommes faits pour nous protéger contre le stress passager (créé par exemple par l’agression de l’ours qui entrait dans notre grotte) avec l’adrénaline qui nous permet aussi de bien réagir rapidement, mais pas pour vivre cela en permanence.
Or l’ours est devenu avec notre mode de vie moderne (stress au travail, problèmes familiaux, pression vis à vis des autres, problèmes financiers, dépendances de compensation, etc.) un problème quasi permanent.

Il ne faut pas oublier aussi que nous ne somme pas tous égaux au niveau bagage génétique, loin s’en faut ! On a un capital santé qui peut être très avantageux ou qui va nous péjorer toute notre vie. Même si on a une impression légitime d’injustice ! Mais il faut aussi se rendre à l’évidence que notre mode de vie va de toute façon accentuer ou diminuer ce capital. Et parfois certaines personnes qui ont moins de chance s’en sortiront pas plus mal ou même mieux que d’autres, qui feront tout ce qui ne faut pas pendant leur vie.
Une loi « naturo »  dit aussi : mieux vaut faire tout à peu près bien, plutôt que presque tout parfaitement juste et une chose de manière catastrophique.
Les lois « naturo » qui datent déjà d’Hippocrate sont fantastiques d’intelligence et de logique. Elles peuvent être une aide précieuse pour comprendre les choses.

Pour vivre sainement, on pourrait reprendre les 5 principes de l’abbé Kneipp. Ça parait tellement simple mais tellement véridique;

Vie harmonieuse, mouvements, alimentation, hydrothérapie
et plantes médicinales.

Vie harmonieuse : je ne vais pas trop m’étendre sur ce principe, mais plus on va favoriser ce qui nous plait, plus on a la chance d’avoir un travail agréable, plus on arrivera à avoir une belle vie de famille, plus on trouvera du positif dans la vie, mieux on se portera. C’est une évidence !
La grande question est de savoir quelle est la part de notre volonté et quelle est la part de chance ou de réussite qui est prédominante. À chacun sa réponse…
À voir quand même: Relaxation/méditation et Lecture

Mouvements : le sport et mouvements c’est exactement comme pour l’alimentation. On décide de ne faire que ce que dont on est capable de faire toujours ! Je vous donne un exemple : je veux de faire du sport 5 fois par semaine. Pendant deux mois tout va bien. Belle motivation, je perds 20 cm de tour de taille et suis heureux. Puis j’attrape une grosse crève et ne fais plus rien pendant 10 jours car j’ai mal au cou et je tousse.
Et bien il y a 90% de chance que je ne reprenne pas car ma motivation aura été coupée. Je ne suis plus dans cette énergie. Mes cm vont revenir très vite et je serai déçu. Mais si j’avais mis la barre moins haute par exemple une à deux fois par semaine, il y aurait eu beaucoup plus de chances que je reprenne l’exercice. C’est humain.
En résumé, il ne sert strictement à rien de faire un gros effort pendant deux mois et après plus rien. Mais si vous faites une à deux fois du sport ou une grande marche chaque semaine ça sera un bénéfice durable.

Dans le but de se faire du bien, hors compétition, il faudrait faire l’équivalent de 30 minutes de « cardio » 2 fois par semaine. Si vous êtes motivé ce n’est pas interdit d’en faire plus, mais gardez en tête de toujours faire au moins le minimum. Si vous en faites plus et que vous revenez après au minimum le bénéfice restera.
Pour savoir ce que c’est le cardio, soit on va sur un site qui explique ce que c’est et on s’achète un cardiomètre, soit on fait un effort qui fasse juste accélérer la respiration. Il semble que l’on maigrisse plus en faisant du cardio plutôt qu’un effort plus violent. Ce qui est bien pendant une séance de cardio, c’est de faire plusieurs fois des courtes accélérations. Les muscles consomment beaucoup de calories même au repos. À bon entendeur…
Cardio : la course à pied est très bien mais beaucoup de personnes ont des problèmes avec les genoux. Le vélo. le vélo d’appartement avec ses avantages et ses défauts. Le vélo elliptique est vraiment très bien, car presque tout le corps travaille. Mais compter environ 1500 frs pour un appareil de qualité, autrement vous n’irez que deux fois dessus ! Et bien sûr la marche si possible un peu rapide, mais 60 min pour l’équivalent.
L’idéal est peut-être d’alterner la marche pour la lumière naturelle et le vélo d’appartement ou le vélo elliptique pour les mauvais jours. Ces appareils sont équipés de cardiomètres pour ceux qui veulent suivre. Ce qui peut être bien mais pas indispensable. Commencer très progressivement si vous n’avez rien fait depuis longtemps.

Alimentation : d’abord J’aime beaucoup ce petit résumé qui était dans un article tiré du livre « À chacun son vrai poids » de Jean Michel Lecerf, sur le site PasseportSanté.net

Le poids idéal est le résultat d’un compromis entre une alimentation que l’on peut suivre dans la durée sans contrainte ni frustrations excessives et d’une activité physique raisonnable et réaliste. Le vrai objectif est plutôt de changer sa relation à la nourriture, de faire évoluer ses goûts, de reprendre une activité physique, de retrouver confiance en soi et d’avoir du plaisir à manger. Le poids sera alors la conséquence de cette recherche d’équilibre, au lieu d’être une obsession angoissante.

En résumé pour manger sainement il faut…
Comme vous le savez tous, manger beaucoup de fruits et de légumes. Et pas besoin de les compter… C’est bien de savoir que plus ils sont foncés et tirant sur le violet, plus ils contiennent d’antioxydants. Ne pas trop manger de viande (Pour preuve plus on en mange plus on sent mauvais de la bouche car on fait de l’acétone et plus les « vents » sentiront mauvais).
Je n’entre pas dans le débat végétarien, végétalien, bien ou pas, car c’est quelque chose de personnel. (Pour les légitimes curieux je ne le suis pas, mais en mange de moins en moins!)
Pour ceux qui veulent, favoriser les poissons et la volaille.

Une des choses les plus importantes et pas contraignante, c’est de respecter l’équilibre oméga-3/oméga-6. Dans un bilan sanguin, on devrait trouver un rapport 1/3  entre oméga-3/oméga-6. Mais en général on est beaucoup plus haut et jusqu’à 1/10 pour les mangeurs de Mac Do !
Le problème est que trop d’oméga-6 (aussi indispensables à l’organisme) deviennent pro inflammatoire. Alors que les oméga-3 sont anti inflammatoires et un grand protecteur cardiovasculaire. Ils sont d’une énorme utilité à notre santé.
Donc favoriser les huiles de colza, première pression à froid. Ce n’est pas la seule mais c’est une des plus stables et des moins chères. Et l’huile d’olive qui contient des oméga-9 qui sont aussi très sains. Ne pas abuser d’huile de tournesol qui contient principalement des oméga-6.
Les compléments en gélules oméga-3 marins sont très bien et leur avantage est qu’ils sont mieux assimilés par le corps. (Comme pour les poissons). Car les omégas-3 végétaux doivent subir une transformation de plus dans notre corps afin d’être assimilés. Et cela peut poser problème chez certains. Ce qui n’est pas le cas pour les omégas-3 marins qui sont directement assimilés. C’est aussi la seule source possible des oméga-3 EPA et DHA.

À éviter le plus possible toute les huiles et les sucres chauffés. Car ils se transforment et deviennent très nocifs. Une côtelette un peu carbonisée correspond aux goudrons de plusieurs centaines de cigarettes. Ne pas abuser de toutes fritures, chips etc. Même si c’est délicieux…

Manger lentement est aussi indispensable autant pour la santé que pour perdre du poids. Les enzymes qui sont dans la bouche auront le temps d’agir, autrement on saute une étape. Et au bout de 20 minutes vient la sensation de satiété. Si on mange trop vite on reste sur notre faim et on continue.
Si on veut manger moins, le truc de mettre des plus petites assiettes est très bien.

Autrement voir page : Attention aux régimes

Hydrothérapie : voir page site

Pour les commentaires, j’ai été obligé de mettre un filtre pour éviter les dizaines de mails inopportuns au quotidien ! (Je ne suis pas un robot)
Obligatoire sinon vous finissez dans les indésirables!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *