COVID-19

Pendant cette crise “coronavirus”, on a l’impression que tout autre sujet est devenu tabou et on ne parle absolument plus du reste !
Il faut dire que c’est quand même une belle prise de tête. Presque tout le monde, connait ou a connu quelqu’un qui est concerné par ce virus, parfois de manière dramatique.
Personnellement, ma maman de 89 ans est confinée en Ems et elle est privée de nos visites, dont celles quotidiennes de son mari. Et quand on sait que sur Vaud, plus d’un décès sur deux se passent en EMS, ça fait un peu peur.

Malgré cela la route continue et si cette crise pouvait secouer l’homme, dans le bon sens du terme, ça serait exceptionnel.
On peut rêver…
Pour le moment, on n’assiste pas à un grand changement de mentalité dans le monde : mensonges, batailles d’égos, récupération politique où même certains chefs d’états doivent être contents de pouvoir profiter de museler tous leurs détracteurs.
Que de vérités et contre-vérités, que d’articles ou émissions dont les propos sont diamétralement opposés, que de bêtises dites par des personnes dont on connaît les conflits d’intérêts, que de décisions surprenantes des pouvoirs politiques de certains pays !
Et que de pauvres habitants sur terre, qui n’avaient pas besoin de ça en plus !

On comprend aussi l’ampleur du désastre des coupes budgétaires faites au système de santé de ces dernières décennies, mettant le corps médical dans son entier en grande souffrance. C’est le problème principal de cette crise, puisque l’on a préféré lors de la dernière alerte virale H1N1en 2009/2010, faire un vaccin inutile, plutôt que gérer des stocks de masques et autres protections pour le futur. Sans parler de la forte diminution des lits d’hôpitaux, ces dernières années, dans beaucoup de pays. Ce qui complique considérablement la sortie du confinement, problème reconnu par tout le monde ! Puisque c’est une des solutions pour arriver à ce qu’on appelle l’immunité collective, immunité qui ne peut pas se faire en confinement stricte. Encore que les avis divergent…

Il y a aussi les médias qui nous déversent des faits alarmants, heure par heure et qui nous annoncent les morts presque en direct, maintenant la population dans un stress délétère. La pandémie de virus devenant aussi une pandémie de la peur. Heureusement qu’ils ne le font pas toute l’année, car par exemple, avec les plus de 70’000 décès annuels en Suisse (7’000 liés au tabac), ça serait compliqué. 600’000 décès en France pour 650’000 naissances ! ça laisse songeur non ?
Combien de fois j’ai vu des gros titres alarmants contredisant totalement les vrais chiffres trouvés sur des sites officiels !
On voit aussi sur la gestion de la crise, les grandes différences de points de vue proposés par tous les spécialistes !

Pour finir ce premier chapitre, je dirai personnellement que je trouve que la Suisse gère au mieux cette crise et nous évite les querelles politiques, malgré les tentatives de certains partis. La population en grande majorité, joue bien le jeu du confinement demandé par confiance, nous évitant ainsi d’être infantilisés. Merci à tous !

Reste encore à espérer qu’ils pourront aider financièrement ceux qui vont trop souffrir et qu’ils ne vont pas se tromper de cibles.

Pour ce qui est des traitements préconisés, la naturopathie n’a pas beaucoup de place. On parle plus des guerres “Franco- Marseillaise”, des recherches de vaccins (utile, dangereux ou pas) et des études comparatives de traitements potentiellement efficaces.
À noter que les prix annoncés pour ses études (DISCOVERY qui est une étude internationale ou les autres plus locales) sont faramineux. Qui en profite ou profitera ? Qui les financent ?
Permettez-moi d’avoir un petit doute sur l’impartialité de l’étude DISCOVERY.
Les autres paraissent plus neutres.

Pour rappel et exemple, la France avait commandé 94 millions de vaccins contre la grippe H1N1 en 2009 et n’en a utilisé que 6 millions. La grande majorité du reste a été incinérée dans des usines spécialisées, avec les risques, les coûts et la pollution que l’on peut imaginer.
article : Le Parisien

Parmi les 6 millions de personnes vaccinées, une trentaine avec des effets secondaires très graves ont coûté environ deux millions de francs pour des dédommagement à l’état français. Article. sante-figaro
On va trouver les mêmes proportions dans tous les autres pays qui l’ont utilisé.
La Suisse avait commandé 13 millions de doses et seuls 15% de la population a accepté d’en recevoir une. Voir sur site officiel : www.admin.ch
Même si le schéma et l’évolution du COVID-10 sont totalement différents, il serait judicieux de ne pas agir uniquement dans l’attente d’un vaccin miracle, qui ne devrait de toute façon pas arriver avant 12 à 18 mois. (Même jusqu’à 24 mois annoncé par SANOFI.
J’espère surtout que l’on n’obligera et ne forcera pas toute la population à se vacciner, ce qui n’est pas gagné d’avance, vu qu’il existe une loi en Suisse pour le faire en cas de “nécessité”, même si le libellé n’est tout à fait clair !
(Comme certainement dans beaucoup d’autres pays, dont plusieurs on clairement la possibilité juridique de le faire).
Loi sur les épidémies en Suisse OFSP

C’est pourquoi parler en ces temps de renforcer nos défenses immunitaires avec des traitements naturels, de faire de la méditation ou de la relaxation, de voir la vie différemment, de prendre du recul et rester critique sur tout ce que l’on entend, tout ça sans se faire traiter de fous, n’est pas facile.
Même si on sait que la très grande majorité de personnes qui développe la maladie va n’avoir que peu de symptômes, voire pas du tout.

Il y a bien sûr aussi un facteur chance et un facteur génétique.
Les classes dites à risques doivent rester très vigilantes. (Symptômes principaux que vous avez tous entendus selon l’OFSP : perte soudaine d’odorat et ou de goût, fièvres, toux sèche irritante, maux de gorges, insuffisance respiratoire, douleurs musculaires).
Il faut absolument téléphoner à son médecin au moindre doute.
Mais il vaut de toute façon la peine de se poser la question de ce que l’on peut faire pour essayer de se protéger, ou pour s’aider à passer le cap si on déclare une forme modérée de la maladie.

Je ne vais pas faire ici tout le récapitulatif de ce que vous pouvez faire, mais actuellement tout ce qui aide à lâcher prise est bien-sûr primordial et je n’ai pas de recette miracle. Je vous conseille comme beaucoup d’autres : méditation, respirations, technique EFT, promenades et être en communion avec la nature pour ceux qui ont encore le droit, utilisation de plantes comme : teintures mères, huile essentielles, fraiches, etc., jeune court : le jeune intermittent est très bien et peu contraignant pour renforcer les défenses immunitaires.
Et j’ajouterai juste en dernier un produit que j’ai découvert il y a une année et dont je ferai un article prochainement : le plasma de Quinton, qui n’est autre que de l’eau de mer récoltée entre 35 et 40 mètres de profondeur. À boire en petite quantité plusieurs fois par jour, diluée trois fois. René Quinton étant la personne qui a découvert les vertus de l’eau de mer au début du siècle passé.

Et même se faire des petits extra avec plaisir, est sûrement aussi important que de se torturer pour avoir un mode de vie irréprochable. Ce n’est pas le moment, mais ni de tomber dans l’excès bien sûr.

Et surtout informez-vous tout en restant très critique de tout ce que vous entendez ou voyez.

Encore quelques chiffres sur lesquels je vous laisse méditer : (ces chiffres varient selon les sources)

20 à 25’000 décès en France lors de la canicule août 2013 dans les Ehpad, dans l’indifférence quasi totale. 70’000  en Europe, 1’000 en Suisse (Wikipédia).

1360 décès en Suisse dus au COVID-19 au 18 avril
1500 décès annuel en Suisse en moyenne de la grippe saisonnière.
19’000 décès en France dus au COVID-19, au 18 avril.
15’000 décès annuel en France en moyenne de la grippe saisonnière.
160’000 décès dans le monde dus au COVID-19, au 18 avril.
300’000 à 650’000 décès annuels dans le monde en moyenne de la grippe saisonnière. (www.planetoscope.com)
(Il y a en moyenne 150.000 décès par jour, en tout dans le monde).
500’000 morts estimés dans le monde, uniquement suite à la crise économique après le virus H1N1. (Chômage, pauvreté, cancers, suicides, famine, mauvaise couverture santé. (Émission BFM TV du 13 avril).
4’700’000 décès annuels en Chine, dus à la pollution, au tabac et aux accidents !

En conclusion, cette pandémie est à prendre très au sérieux bien que le nombre de morts en comparaison de bien des choses est encore assez modeste.
(Pollution, tabac, mauvaise alimentation, additifs toxiques, ondes nocives, suicides, violences,mobbing, stress, pauvreté, autres maladies, etc.)

Selon l’OFSP, Près de 9 décès sur 10 enregistrés à ce jour ont touchés des personnes âgées de plus de 70 ans, dont une majorité (environ 90 %) de personnes de 80 ans et plus. (Plus de 85% de ces personnes souffraient très souvent d’autres pathologies en plus. surtout hypertension et diabète).

Mais vu sa grande contagiosité et ses risques de récidives, on doit rester vigilant. Elle a surtout un taux de mortalité qui bouge énormément suivant les systèmes de santé et peut varier d’équivalent à une grippe saisonnière, comme Allemagne qui est à 0,3 %, jusqu’à 8 % pour l’Italie (2,3 % en France et 1% en Suisse). On voit avec ces chiffres l’importance du système médical dans son entier, sûrement plus important que les plans d’action des lobbies pharmaceutiques.

Il est aussi indéniable que certains pays comme la Suède, les Pays-Bas ou la Corée qui n’ont pas ou différemment confiné s’en sortent pas plus mal ou mieux que la moyenne européenne. Et sur le long terme au vu des dégâts de l’arrêt de l’économie, ils seront peut-être encore moins perdant.
Il est aussi surprenant que pratiquement tous les pays pauvres ont des taux de mortalités très bas, contrairement aux prévisions annoncées.

On peut aussi raisonnablement penser que la vie de l’homme moderne, qui ne respecte plus les lois naturelles, doit impérativement changer. Chacun doit d’abord faire sa propre révolution intérieure et modifier ensuite progressivement ce qu’il pense être juste au plus profond de sa conscience.
Il est très important de le faire à son échelle, même si beaucoup de paramètres nous échappent. On dit qu’il y a 4 puissances qui dirigent le monde : les états, le capitalisme, la religion et la science.
Excellent article de Patrick Aulnas

Vidéo assez éloquente de certains pouvoirs qui dirigent le monde :
Vidéo YouTube : L’OMS dans les griffes des lobbyistes qui a passé de 20 % de financement privé et 80 % de ses pays membres à l’inverse : 80 % de privé dont Bill Gates qui donne ou plutôt investit des dizaines de milliards et 20 % de pays membres.
Donc l’OMS est en mains privées à 80 %, avec les grands Pharma, Monsanto,
l’industrie nucléaire et Bill Gates et ses deux fondations pour orchestrer le tout.
Sur le site de GAVI  (Global Alliance for Vaccines and Immunization) créé par l’OMS, il est noté noir sur blanc : GAVI est  acteur essentiel de la vaccination mondiale et un membre fondateur de l’Alliance du Vaccin.

Vidéo YouTube : Bill Gates, l’art de la fausse générosité

Vidéo YouTube : Bill Gates L’incroyable arnaque derrière sa fondation
par Lionel Astruc

Exemple de la force des plantes et des pressions des Lobbies Pharmaceutiques :
Vidéo YouTube de Lucie Cornet sur une plante extraordinairement efficace contre la malaria et que tout le monde pourrait cultiver dans son jardin. Reportage éloquent !

Et encore une petite dernière, le passage en force de la 5G dans un pays voisin :
Article : le media pour tous

Merci à tous et bon courage !

Serge Rinsoz

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *