Calcium et ostéoporose !

On entend souvent parler de l’importance du calcium, surtout pour prévenir l’ostéoporose !

On préconise assez facilement et surtout aux femmes (plus sujettes à l’ostéoporose) de manger beaucoup de produits laitiers, qui en sont effectivement riches.
Et on leur prescrit de manière presque générale du Calcimagon à partir de 45 ans. Le Calcimagon étant un complément alimentaire assez dosé en calcium et en vitamine D3.

Pourtant, cette manière de faire est remise en cause par beaucoup de praticiens de santé. D’abord parce que les produits laitiers ne sont pas forcément la meilleure manière de prendre du calcium.
Même si j’adore et consomme du fromage il faut reconnaître que l’abus de produits laitiers peut plus ou moins poser des problèmes. Selon son intolérance aux protéines, ses allergies ou son déficit enzymatique pour bien les digérer. (Rappelons que les deux tiers de la population mondiale n’a pas les enzymes pour les digérer, puisque il n’en n’ont jamais consommé.)
Sans compter leurs graisses trans et saturées dont il ne faut pas abuser !

Les végétaux sont une très bonne source de calcium qui est souvent mieux assimilé par le corps humain. Et on en trouve aussi beaucoup dans l’eau que l’on consomme.

Mais le deuxième problème que soulèvent beaucoup de personnes, c’est les dangers d’avoir un taux de calcium trop élevé. Car justement avec l’eau et les végétaux, on en consomme déjà beaucoup.
(Les bilans sanguins montrent très rarement des carences de ce minéral).
Si en plus vous mangez beaucoup de laitage et que vous supplémentez avec des compléments alimentaires, vous risquez d’avoir un taux trop haut.
Mais avant de parler des problèmes que cela peut causer, il faut revenir à l’ostéoporose.

On associe souvent ce problème de santé à une décalcification des os. Or c’est faux. La décalcification des os est une autre maladie qui se nomme ostéomalacie.
Tandis que l’ostéoporose est une diminution de la masse osseuse !
Extrait du lien ostéomalacie.
L’ostéomalacie est une ostéopathie généralisée, essentiellement liée à une carence en vitamine D3, caractérisée par un défaut de minéralisation primaire de la matrice osseuse déposée par les ostéoblastes. Il y a donc une accumulation anormale de tissu ostéoïde non minéralisé entraînant une fragilité osseuse.
Elle diffère radicalement de l’ostéoporose où la trame osseuse est raréfiée, mais la minéralisation normale.
Ce qui ne veut pas dire que le calcium n’intervient pas dans la formation de l’os. Mais la vitamine K, D3, C, le phosphore, le magnésium, le manganèse et le zinc, souvent en carence contrairement au calcium et les protéines, sont tout aussi indispensables.

De plus en plus d’études parlent des risques d’une surconsommation de calcium.
Un des points des plus importants serait une calcification accrue des vaisseaux. D’où un risque supplémentaire d’infarctus et d’AVC.
Mais aussi une calcification des articulations, augmentant l’arthrose.
Des risques de calculs rénaux.
Il a aussi une influence au niveau des hormones, sur la pression artérielle, sur la coagulation, sur la contraction musculaire et sur la régulation du pH. (Équilibre acide base)

Sans compter que tout apport en excès dans le corps va créer un déséquilibre au niveau des hormones. Plus on apporte en excès un élément indispensable, moins le corps va en produire ou l’assimiler. C’est le système d’équilibre hormonal.
Comme dit un spécialiste incontesté du calcium, le Pr Mark Hegsted, de l’université de Harvard ; si l’on consomme trop de calcium pendant longtemps, le corps va perdre sa capacité à contrôler son métabolisme. (Extrait d’article)
En gros, il risque de devenir de plus en plus flemmard !

Conséquences d’un excès de calcium (extraits Wikipédia ).

-Une étude portant sur une cohorte de population en Suède a mis en évidence une mortalité plus élevée pour les femmes ingérant plus de 1400 mg de calcium par jour. En particulier sous forme de supplément. Par ailleurs, plusieurs études établissent une corrélation entre une forte ingestion de calcium et une incidence élevée de cancer de la prostate.

-Le calcium joue aussi un rôle essentiel dans la coagulation sanguine, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles, dont le cœur, via son importance dans les fonctions neuromusculaires. Il intervient dans le fonctionnement de nombreux processus enzymatiques.
Le calcium intervient dans la formation des os et des dents ; son déficit va donc les affecter. Mais son excès provoque l’apparition de calculs rénaux et une probable augmentation du risque cardiovasculaire.

-L’absorption de calcium sous forme de comprimés permet d’augmenter son apport journalier si ce dernier n’est pas optimal. Il est parfois associé à la prise de vitamine D3.
Cependant, l‘intérêt d’une supplémentation en calcium chez une personne non dénutrie n’est pas établi : la densité minérale osseuse n’augmente que peu, même si le calcium est associée à la prise de vitamine D3 et ne progresse plus après un an. Il n’existe, par ailleurs, pas de diminution du risque de fracture.

Aujourd’hui toutes les études indépendantes pointent du doigt “le paradoxe du calcium”, c’est-à-dire que ce sont les populations qui mangent le plus de produits laitiers et prennent encore des suppléments tout au long de leur vie qui ont paradoxalement le taux de fractures le plus élevé.

Pour résumer : comme pour tout il ne faut pas foncer tête baissée sur un phénomène de mode. Le calcium est indispensable à l’organisme mais son excès peut poser divers problèmes. Un des rares minéraux avec le fer dont il faut être très prudent. Contrairement au magnésium et zinc qui eux sont souvent en carences. (Ainsi que la vitamine D3).
Dans tous les cas, il serait préférable de mesurer son taux sanguin de calcium avant de prendre des compléments très dosés. Et même si rien ne vaut une bonne fondue entre amis, pas sûr que cela va solidifier vos os !

À noter encore que l’eau dite calcaire, n’est rien d’autre que de l’eau avec du calcium et du magnésium. Plus une eau est appelée dure, plus elle en contient.

Je vous souhaite à tous de bonne fêtes de fin d’année et une merveilleuse année 2017.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *