Les dangers cachés de la cigarette

La cigarette est à ce jour le seul produit légalement disponible sur le marché reconnu comme mortel, dont les nombreuses dangerosités sont écrites sur les paquets.

Screenshot_2016-02-24-17-30-46Screenshot_2016-02-24-17-31-08
Peut-on trouver une logique à ça ?
Surtout quand on sait qu’il est totalement interdit de vendre une tisane de fleurs de sureau en mentionnant que c’est bon pour la santé!

Le but n’est surtout pas de moraliser les fumeurs à qui on a déjà fait beaucoup de misères ces dernières années.
Mais le but est plutôt d’expliquer pourquoi la cigarette de marque est un poison physique et surtout comment on peut si vite tomber dans l’accoutumance. Ce qui sera nettement moins le cas avec du tabac sans additifs. Selon l’OMS le tabagisme est l’une des plus grandes menaces qui touchent la population mondiale.
27% des suisses fument et on attribue 9000 décès par année à cela. Et les coûts engendrés entre 5 et 10 milliards selon les calculs.
Chiffre étonnant, 80% des fumeurs commencent en moyenne avant 18 ans et la moyenne est à 14 ans seulement. Ce qui veut dire que beaucoup commencent bien avant.
Le tabagisme passif est un fléau mondial qui touche aussi beaucoup les enfants.

Extrait et résumé d’un article de Jürg Barben pneumologue/allergologue au Kinderspital de Saint-Gall. (Paru Forum méd. Suisse 2011)
Toutes les sources sont citées dans son article.

Avant les années 60 peu de monde était au courant des effets toxiques du tabac. Pourtant les cigarettiers connaissaient déjà très tôt les effets du tabagisme.
En 1998 une loi oblige les fabricants de tabac à rendre accessibles au public des documents tenus secrets. C’est à ce moment que l’on a pu mettre en lumière l’ampleur des manipulations chimiques de la cigarette pour rendre son utilisateur accro !
On compte plus de 250 substances toxiques et 90 cancérigènes.
La nicotine est une des plus dangereuses. En moins de 10 secondes elle est métabolisée dans le cerveau. C’est elle qui conduit à une très forte dépendance physique et psychique. Comparable à celle de l’héroïne ou de la cocaïne !
Les cigarettiers savaient bien avant les médecins qu’elle provoque le besoin de consommer sans cesse. Pourtant nombre d’eux ont juré le contraire lors de procès. Dans un document interne de 1972, des collaborateurs de Philip Morris écrivaient ; sans nicotine il n’y aurait pas de tabagisme et personne n’est devenu fumeur après avoir fumé une cigarette sans nicotine !
(Pendant une une période de ma vie, je fumais un bon cigare une à deux fois par semaine. Un jour que j’en avais plus, j’avais fumé quelques cigarettes qu’un ami avait oubliées.
Eh bien en trois jours j’avais ressenti un début de dépendance que je n’avais jamais connue auparavant. J’ai vite jeté le reste du paquet !
En fait le tabac naturel contient aussi de la nicotine, mais à des taux nettement inférieurs.)
Depuis la culture du tabac, on a déjà recours à des engrais azotés afin que la plante assimile les composés d’aluminium de manière naturelle (pas besoin de les déclarer comme additifs). Les engrais azotés entrainent à eux seul des effets cancérigènes.
Mais l’objectif principal est d’augmenter le pH de la fumée du tabac. Afin de favoriser le taux de nicotine libre qui est absorbé plus rapidement dans l’organisme (Ce qui crée le coup de fouet du fumeur)
Les additifs représentent plus de 10% du poids du tabac. Comme les composés d’ammonium et l’urée toujours pour augmenter le pH.
Le menthol pour pouvoir inhaler plus profondément, ce qui va augmenter la fréquence respiratoire. Il va aussi augmenter la combustion et dégager avec la pyrolyse des composés cancérigènes.
La théobromine pour dilater les bronches.
Plus de nombreuses substances aromatisantes pour masquer les mauvais goûts des produits (chocolat, citron, mangue), etc.
Article avec liste détaillée de l’OFSP
Aux États-Unis 15 milliards de dollars ont été consacrés à la publicité par exemple en 2003. (50 dollars par habitants)
Les jeunes et adolescents étaient les principales cibles.
On voyait beaucoup de scènes dans les dessins animés et les films pour jeunes avec des scènes de tabac. Les acteurs fétiches étaient bien sûr souvent utilisés.
Il existe un document qui prouverait que Silverster Stallone aurait touché en 1983, 500.000 dollars par la marque Brown & Willamson pour fumer leur marque dans minimum cinq de ses films.
Une pub Davidoff dont des enfants servaient de support publicitaire a été interdite au Swiss indoors de Bâle en 2010. C’était le principal sponsor.
En Suisse malgré certaines interdictions, il reste encore beaucoup d’espaces publicitaires. Musique et événements sportifs toujours pour viser les jeunes. Et surtout un peu partout avec des pubs déguisées pour des produits légaux qui portent le même nom que la marque de cigarette.
Cigarette light : (75% du marché)
Sans entrer dans les détails, c’est un procédé qui permet d’échapper aux mesures des normes certifiées ISO. C’est cette supercherie qui a valu à Philip Morris d’être condamné en 2004 à verser des dommages et intérêts pour 12 milliards de dollars. Suite à ce procès perdu ils ont rebaptisé leur Marlboro light en Marlboro Gold.

Les filtres sont aussi mis en cause libérant des fibres d’acétates de cellulose ainsi que des particules de carbone.  Article complet

L’association OxyRomandie qui dénonce entre autres les cas de publicité illégales du tabac, a présenté les résultats de 15 plaintes qu’elle avait déposé contre les géants du tabac. Huit ont été rejetées et les autres mollement condamnées. Après plus de 16 mois de procédure !
OxyRomandie a précisé qu’elle ne déposerait à l’avenir plus de plaintes, les jugeant inutiles.
En effet la commission suisse pour la loyauté et Swiss cigarette (British American Tobacco, Japan Tobacco International et Philip Morris) ont passé un accord qui stipule que les cigarettiers ne peuvent être sanctionnés par la commission, mais seulement avertis!
OxyRomandie rappelle que la Suisse est le dernier pays d’Europe où la publicité du tabac n’est pas totalement interdite.
(Source : 24 heures du 23 avril 2015)

Pour conclure cet article, je dirais que j’ai souvent demandé entre 4 yeux à des grands fumeurs s’ils fumaient encore par plaisir ou par dépendance physique ?
Eh bien je n’en ai pas trouvé beaucoup qui m’ont dit autre chose que non je fume par ce que je suis esclave de la cigarette ! Et si je pouvais arrêter je l’aurais fait il y a très longtemps.
C’est ça qui est vraiment dramatique !
Non seulement la cigarette expose à des risques directs, surtout cardio- vasculaires et cancer du poumon. Mais c’est aussi un facteur de risques aggravant de beaucoup d’effets secondaires. Que se soit de médicaments ou d’autre facteurs de risques. Par exemple le risque d’embolie pulmonaire avec la pilule contraceptive est fortement augmenté. (20X plus) Ce qui est parlant c’est que les filles qui sont averties, choisissent en grande majorité d’arrêter la pilule et non la cigarette !

Autre article très complet

Et un petit bijou ;
une pub pour les cigarettes Caporal doux avec Michel Simon

Ça serait avec grand plaisir que je donnerai à ceux qui le désirent, un truc infaillible pour arrêter de fumer. Malheureusement comme dans toutes addictions, c’est la volonté de la personne qui est déterminante. Il faut une bonne dose de courage et surtout être prêt.
Parfois c’est un évènement qui va donner le départ. Beaucoup de femmes arrêtent de fumer pendant leur grossesse et ne reprennent pas après. Il faudrait aussi remplacer ce “plaisir” par autre chose.
Il faut savoir accepter les échecs et ne pas penser qu’ils sont définitifs.
L’acupuncture ou l’hypnose peuvent être un bon support. Mais il n’y a pas de règle. Certains arrêtent d’une seconde à l’autre sans aucune aide et d’autres auront besoin de soutien. Il ne faut en tout cas pas hésiter à en demander. Beaucoup de structures existes.  
Ci joint un lien utile avec trucs et conseils

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *